Francis Félicien Arnould

Mon journal sous l’occupation

Les dessins de Charles et les écrits de Jeanne constituent un témoignage extraordinaire, non seulement de ces quatre années de guerre, mais aussi des us et coutumes de cette époque, des habitudes de vie dont nous n’avons plus idée, sans électricité, sans radio, sans télévision, sans ce que nous appelons le confort moderne…

Retour haut de page