Ces morts… toujours vivants ?

Louise-Marie Libert

Où acheter ce livre...

Cet ouvrage est disponible dans votre librairie favorite (n’hésitez pas à demander à votre libraire de le commander si vous ne le trouvez pas en rayon)

Vous pouvez aussi acheter ce livre directement en suivant un de ces liens selon votre préférence :

ISBN : 978-2-87466-454-0
Prix TTC : 18,90 €
Date de parution France : 19/10/2017
Date de parution Belgique : 28/09/2017

 

Au cours de l’Histoire, certains grands personnages connurent une fin étrange. L’absence de dépouille ou la croyance en une substitution de leurs corps donnaient au peuple l’espérance de leur survie. Quand ils avaient fait figure de héros, de libérateurs, leurs sujets vivaient dans le désir de les voir réapparaitre pour achever leur œuvre.
Beaucoup d’imposteurs, naïfs manipulés ou escrocs déterminés, se firent passer pour d’illustres défunts revenus après une longue absence.
Ils suscitèrent engouement ou haine, espérance messianique ou calculs politiques. Découvrez la saga de ces « faux revenants » emblématiques et leurs histoires passionnantes par leurs rebondissements !

Mais étaient-ils tous vraiment « faux » ?

De Néron à Paul VI, de Jeanne d’Arc à Anastasia, du tsar Dimitri à Sébastien du Portugal, saviez-vous que...

- le jour suivant la « mort » d’Elvis, une certaine dame Foster aurait reçu un coup de fil du King lui annonçant qu’il abandonnait sa tournée, mais la rassura en lui affirmant qu’il se portait à merveille ?
- le 2 mai 1945, la Pravda, un journal soviétique, annonçait qu’Hitler n’était pas mort et que la Russie se trouvait face à une ruse nazie ?
- le mystère des enfants d’Edouard V, qui réapparurent sous divers personnages, ne trouva sa solution que plusieurs décennies après leur disparition à la Tour de Londres ?
- le retour du Roi du Portugal, Sébastien Ier, disparu en 1578, nourrissait encore les espoirs messianiques des esclaves noirs et des métisses du Brésil au début du XXe siècle ?
- le fameux Naundorff n’était qu’un des très nombreux faux Louis XVII ? Ou encore que sa sœur, seule survivante, fut peut-être toute sa vie cachée sous le nom de princesse des Ténèbres, alors qu’une autre femme poursuivait à sa place un destin tragique ?
- certains sont persuadés que Paul VI a été remplacé par un sosie ?

L'auteure

Louise-Marie Libert est historienne et médiéviste, spécialisée dans
l’Histoire de l’art et des religions.