Fritz Mannheimer, le banquier qui a tenté de sauver l’Europe du nazisme

Sylvie Bailly

Où acheter ce livre...

Cet ouvrage est disponible dans votre librairie favorite (n’hésitez pas à demander à votre libraire de le commander si vous ne le trouvez pas en rayon).

Vous pouvez aussi acheter ce livre directement en suivant ce lien :

 

 

ISBN : 978-2-87466-561-5
Prix TTC : 18,90 €
Date de parution : 25/04/2019
À travers la vie de Fritz Mannheimer, cet ouvrage propose une enquête approfondie sur la guerre qui oppose deux visions du monde pendant l'entre-deux-guerres en Europe. Un libéralisme anglo-saxon et américain versus des forces favorables à une approche politique plus solidaire.Caricaturé comme banquier juif cupide, Fritz Mannheimer était pourtant un homme clé dans la lutte contre le nazisme. Il avait mis à profit son rôle de banquier central pour tenter d'aider la France à s'armer contre l'Allemagne, mais aussi pour tirer l'Espagne des griffes du fascisme. Enfin, il a participé de façon officieuse aux tentatives de résistance en Allemagne même, en soutenant des opposants à Hitler.

La période 1918-1939 fut celle durant laquelle la finance américaine put mettre en place des réseaux qui devaient permettre d'étendre leur influence en Allemagne mais aussi en Europe. En effet, cela écartait toutes les autres options politiques qui étaient en train de se mettre en place. Au début des années 1920, Walther Rathenau, pour qui Fritz Mannheimer avait travaillé, avait tenté de trouver une voie à travers un corporatisme équilibré qui devait permettre de trouver une voie médiane entre un capitalisme exacerbé et le communisme. Il fut, en juin 1922, l'une des premières victimes de l'extrême droite allemande.

Enfin, Mannheimer, qui était d'ailleurs considéré comme le plus grand collectionneur d'art au monde, et dont Hitler rêvait justement de posséder la collection, est mort à 49 ans dans des circonstances incertaines. Décès naturel, suicide ou meurtre, telle est la question qui ne sera certainement jamais élucidée... Ce livre se propose de décrire toutes les pistes autour de la disparition de cet homme qui a tenté de sauver l'Europe du nazisme.

Sylvie Bailly est détentrice d'un double doctorat en Histoire de l'Art et en Politique internationale. Elle est l'auteure de Des siècles de beauté (2014) et La guerre des banques juives et protestantes aux Éditions Jourdan.