Congo, l’histoire d’un gâchis et d’un pari stupide

Jacques Braibant

couv congo belge

Le drame congolais est vieux de soixante-trois ans.
Compte tenu de ses incroyables richesses naturelles, ce pays, bien dirigé, serait probablement un des acteurs majeurs du G20. Il est aujourd’hui un des pays les plus pauvres du monde en termes de revenu annuel par habitant.
Comment cela a-t-il pu se produire ?
L’auteur a pu analyser les procès-verbaux de la Table Ronde de janvier 1960. On verra que c’est en une semaine qu’une Belgique surprise, et peu au fait des réalités de sa colonie, accordera l’indépendance à une population congolaise qui n’était manifestement pas prête à la recevoir.
Pour comprendre cette consternante impréparation, il faut remonter au temps de l’État Indépendant du Congo, une singularité unique des Temps modernes, qui vit un seul homme propriétaire d’un territoire grand comme l’Europe occidentale. Quand Léopold II cède, poussé par l’opinion publique internationale, son bien à la Belgique, c’est la Charte Coloniale, un texte de huit pages, qui régira pendant cinquante-deux ans le fonctionnement légal du Congo belge.
Au travers d’une série de documents d’époque et de souvenirs personnels, l’auteur dresse le portrait d’un pari stupide, qui sera le début d’un drame qui reste d’actualité.

ISBN : 978-2-87466-292-8
Prix France TTC : 17,90 €